Création de nouvelles places en garderie francophone

Article de Parenthèse publié le 13 février 2019, dans la catégorie Petite enfance

Devant le manque flagrant de places en garderie francophone en Colombie-Britannique, la Fédération des parents, soutenue par ses membres, a entamé des démarches visant tant la création de telles places qu’un soutien accru aux centres de garde francophones existants.

Ce projet en est un de longue haleine, qui demande la participation de nombreux partenaires financiers, communau-taires et autres. En effet, l’ouverture de nouvelles garderies et l’agrandissement de centres de garde existants prennent souvent plusieurs mois pour se concrétiser et exigent des investissements majeurs en termes de temps, d’énergie et d’argent.

Les premières étapes de ce projet structurant pour la communauté francophone de la province ont été franchies, entre avril 2016 et novembre 2018, grâce à un appui financier de la Commission nationale des parents franco-phones (CNPF), par l’entremise de l’initiative Ensemble pour le développement social des communautés francophones et acadiennes du Canada.

Dans le cadre de cette initiative nationale, la CNPF a pu soutenir ses 11 organismes membres avec la stratégie VOIR LOIN: Parents outillés, parents engagés pour le développement social. Pour connaître les divers projets qui en ont découlé dans le réseau de la CNPF, visitez le site http://cnpf.ca/initiatives/projet-ppds. Vous pourrez notamment y visionner une vidéo donnant une idée des résultats atteints dans chaque province et territoire (la vidéo se trouve aussi au bas du présent article).

Ainsi, la Fédération des parents francophones de C.-B. a pu mettre sur pied une nouvelle garderie avant et après les classes, à l’école Beausoleil de Victoria. La garderie « Les rigolos » compte 30 places, dessert actuellement 24 familles et a permis la création de trois emplois. C’est le premier centre de garde à être géré par la Fédération des parents.

Le démarrage d’une seconde garderie est présentement en cours de réalisation. Il s’agit de la garderie « Les étoiles de mer », à l’école Océane de Nanaimo. On y offrira un service de garde avant et après les classes, qui devrait ouvrir au printemps 2019, ainsi qu’une garderie pour les enfants d’âge préscolaire, dont l’ouverture est prévue en septembre 2019.

La création de cette deuxième garderie représente une entreprise d’envergure, nécessitant l’installation d’une classe portative sur le site de l’école. Elle a été rendue possible grâce au soutien financier du programme Child Care Major Capital Funding (du ministère du Développement de l’Enfance et de la Famille de la C.-B.) et au fonds de démarrage et d’accompagnement octroyé par Emploi et Développement social Canada (EDSC) dans le cadre de la Stratégie nationale en Petite enfance. Cette stratégie est menée conjointement par le Réseau de développement économique et d'employabilité (RDÉE Canada), la CNPF et l’Association des collèges et universités de la francophonie canadienne (ACUFC). Le Conseil scolaire francophone de la C.-B. est aussi partenaire dans ce projet.

L’objectif à moyen terme de la Fédération des parents est d’ouvrir deux garderies par année au cours des cinq prochaines années. Bien entendu, l’objectif ne sera atteignable que si le financement nécessaire est obtenu, car la réalisation de ces démarrages exigera l’embauche d’une équipe entièrement dédiée à cette tâche – comme l’indique l’étude portant sur les garderies francophones en Colombie-Britannique publiée par la Fédération des parents en février 2018. Soulignons que plusieurs partenaires œuvrent en collaboration avec la Fédération des parents à cet égard, notamment la Société de développement économique de la Colombie-Britannique, le Collège Éducacentre et Réseau-Femmes Colombie-Britannique.

Ce grand dossier, très porteur pour l’avenir, contribuera directement au développement économique, social et éducatif des francophones de la province. Les besoins des parents en ce qui concerne des places en garderie pour leurs enfants sont bien réels; et la Fédération des parents travaille de concert avec ses membres et ses partenaires en vue d’y répondre.